Menu

La gastroenterite

 
 
LA GASTROENTERITE

 
 

La gastro-entérite est une inflammation de la paroi de l’estomac et de l’intestin, qui provoque de la diarrhée et des vomissements. Elle est très fréquente et survient souvent par épidémies. Elle peut être causée par un virus, une bactérie ou un parasite. Le norovirus est le virus qui cause le plus souvent la gastro-entérite chez les adultes, le rotavirus chez les enfants  Ces virus circulent principalement en automne et en hiver. La gastro-entérite est très contagieuse et les mesures d’hygiène simples, comme le lavage des mains est essentiel.

 
ORIGINE DES GASTROENTERITES

 

Les gastro-entérites d'origine bactérienne sont dans l'immense majorité des cas d'intoxications alimentaires, isolées ou en petit foyer (famille, restaurant scolaire).
Les gastroentérites épidémiques sont presque toujours d'origine virale. Plus de 100 virus responsables de gastro-entérite sont connus. Les principaux sont :

Les rotavirus du groupe A sont considérés comme les agents étiologiques majeurs de gastroentérites aiguës sporadiques chez les jeunes enfants âgés de 6 mois à 2 ans

Les norovirus sont reconnus, dans les pays industrialisés, comme étant le deuxième agent étiologique des gastroentérites virales hivernales chez les enfants et surtout comme l'agent majeur responsable des gastroentérites épidémiques dans les collectivités

Les adénovirus ont un impact clinique moins important que les norovirus, ils sont responsables de gastroentérites sans caractère saisonnier.

Les astrovirus sont responsables de gastroentérites bénignes chez les enfants. Les personnes âgées ainsi que les immunodéprimés adultes constituent également des populations à risque.

La transmission de ces virus se fait par le contact direct, les mains sales, l'eau et les aliments lavés avec une eau souillée.

 
EPIDEMIOLOGIE DES GASTROENTERITES

 
Les gastro-entérites virales représentent l’un des premiers motifs de consultation en médecine et principalement en pédiatrie.

Dans les pays tempérés ces infections surviennent dans un contexte épidémique et saisonnier. Elles s’observent surtout pendant l’hiver dans les pays développés, la prise en charge précoce et adaptée a permis de réduire la gravité de ces infections qui restent cependant d’un coût économique important.


En revanche, dans les pays tropicaux les gastro-entérites surviennent tout au long de l’année et la mortalité reste élevée dans les pays en développement (environ 400 000 à 600 000 morts par an).

 
CLINIQUE

 

Les symptômes de gastro-entérite virale sont d'abord digestifs :



•    des nausées et des vomissements,
•    des douleurs abdominales diffuses,
•    une diarrhée très liquide, parfois un peu retardée par rapport aux nausées.


D’autres symptômes peuvent aussi parfois apparaître :


•    de la fièvre,
•    mal de tête ( céphalée)
•    douleurs musculaires ( myalgies )

 

Habituellement, une gastro-entérite virale guérit spontanément en 2 à 4 jours, avec une convalescence un peu plus longue chez les personnes fragilisées par l'âge ou la maladie.
La principale complication de la gastro-entérite, surtout chez le nourrisson et le jeune enfant, est la déshydratation repérable par :

 


•    une perte de poids du bébé,
•    la sécheresse de la langue et de la bouche,
•    des urines moins abondantes,
•    un enfoncement des yeux,
•    un creusement de la fontanelle chez le petit nourrisson,
•    une apathie ou une irritabilité anormale,
•    une persistance du pli cutané après un pincement de la peau.

 
DIAGNOSTIC

 

Aucun examen de laboratoire n'est utile en cas de gastro-entérite épidémique.

 
TRAITEMENT

 
 

Se réhydrater et bien s’alimenter sont les deux principales façons de traiter la gastroentérite.
La grande majorité des gastro-entérites épidémiques ne nécessitent aucun traitement spécifique en absence de déshydratation. Il suffit en général de :


o    laisser le malade se reposer
o    mettre son tube digestif au repos en ne lui proposant que des aliments très digestes :

bouillons, soupes, purées, riz, yaourts, compotes, desserts gélifiés.


o    le faire boire très régulièrement de l'eau un peu sucrée et salée.



Les solutions de réhydratation
Vous pouvez préparer une solution de réhydratation en ajoutant un sachet pour SRO (solution de réhydratation orale) et préparé avec la quantité d'eau indiquée, le plus souvent un biberon de 200 ml. Faites boire l'enfant par petites quantités, quelques gorgées ou un petit verre, toutes les 20 minutes pour éviter ou corriger une déshydratation débutante.

Les médicaments

Si les symptômes sont très gênants, vous pouvez utiliser :


o    un anti-vomitif,
o    un anti-sécrétoire intestinal qui diminue le volume d'eau dans les selles
o    un absorbeur intestinal.

 

TRANSMISSION ET PREVENTION

 
 Les cas isolés ou familiaux de gastro-entérite sont moins fréquents quand on respecte toutes les règles d'hygiène alimentaire et de conservation des aliments.

Il est plus difficile d'éviter les gastro-entérites épidémiques. Deux attitudes peuvent limiter le risque :


o    se laver les mains au savon ou avec un gel hydro-alcoolique plusieurs fois par jour notamment au retour à la maison après le travail ou les courses, avant la préparation des repas ou après avoir touché un nourrisson malade ;


o    vacciner le nourrisson contre le rotavirus, ce qui n'évite pas les autres causes de gastro-entérite, mais protège le nourisson contre la plus fréquente.

 

 

L’IRSAN, Institut de Recherche pour la valorisation des données de SANté, regroupe des experts issus du monde des études en santé, des médecins, des bio-statisticiens, des épidémiologistes, des data-scientists, des spécialistes du numérique en santé. Il propose des éléments d'information en santé, générés en temps réel à partir des données recueillies lors de l'activité des médecins de la fédération SOS Médecins France.

 
L’IRSAN, allie des expertises éprouvées à l’ancrage régional de la société au plus près des professionnels de terrain, soucieux d’apporter des analyses pour les professionnels de santé comme pour le grand public.